Bienvenue

NC-16
RPG Gangster - Futuriste
Avatars manga/illustrations
Minimum 10 lignes rp

Période de Jeu

Nous sommes au mois de juillet.
C'est actuellement l'été et la température est d'à peu près 35 C°.

Effectifs

Nous avons 12 hommes et 5 femmes. 9 dissidents se cachent parmi eux.
Clan O'Neil x 2 membres
Clan Lee x 3 membre(s)
Clan Sergeï x 3 membres
C.C.P.D x 2 membre(s)
Civils x 7 membres

En cours

Intrigue n°1 : Disparitions inquiétantes

News

12/02/2017 : Création du projet Cyber City
07/05/2018 : Ouverture du forum !
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Destian Blumel (fini)

 :: Gestion des personnages :: ID Card :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
Bannière du personnageIcône du personnage

Destian Blumel

Ft. OC de Las-T

Inform(X)

Nom Prénom(s): Blumel Destian
Âge : 28 ans
Sexe : mâle
Affiliation : Civil
Fonction au sein du groupe: /
Métier : Prostitué au bordel des Sergeï ( Sato's Pleasure )


Dissident (X)

[ ] Classe 1 [X] Classe 2 [] Classe 3


Êtes vous fichés dans les dossiers du C.C.P.D (justifier si non) ?
Oui

Si dissident classe 1, quel est votre don ?


Si dissident classe 2 ou 3, quel est la capacité surnaturelle que vous avez développé ?

Je ne sais pas véritablement comment fonctionne mon "don", comme celui des chats peut-être? Quoi qu'il en soit, que la lune soit levée ou non, mon regard s'adapte parfaitement bien aux ténèbres et à la pénombre. Je pourrais reconnaître n'importe qui, me déplacer comme si la lumière me montrait le chemin et ceux, mieux encore qu'en plein jour. Il faut dire que si la nuit a tendance alors à m'apaiser car je sais pouvoir me mouvoir sans soucis, au contraire, la lumière m'emplis de malaise. Elle agresse mes pupilles, terni les couleurs que je peux voir, réduit ma vision... Et plus le temps passe, pire c'est. Néanmoins, personne n'a besoin de le savoir n'est-ce pas?

Apparence(X)

Encore une journée à se préparer, à faire de mon corps un présent pour ceux qui l'achèteront. Ou plutôt, qui le louerons pour un léger corps à corps. Je me demande parfois ce qui attire le plus les clients, le teint pâle de ma peau que j’adoucis par de nombreux soins, mon regard perlé au reflet bleuté ou ma petite taille qui avoisine le 1m71 ? Ma silhouette mince mais élancé ou mes cheveux indisciplinés à l'odeur et à la couleur de la noix de coco ? Peut-être est-ce un tout ? Ou un rien... Soyons donc réel, certains s'en fichent de qui se retrouvent entre leurs cuisses tant que cela leurs procurent quelques minutes de plaisir.  

Parlant de plaisir, je devrais faire davantage attention à celui que je donne. Quand le désir monte en puissance, les caresses deviennent parfois griffures et les baisers morsures. Les fesses qui rougissent sous les fessés, ça encore, c'est fréquent, pour les adeptes des gifles, en revanche, je cherche milles et une feinte pour en esquiver le plus possible. Il faut jouer les anguilles afin de s'arranger pour placer ces marques là où elles ne se verront pas, là où on peut les cacher par un peu de fond de teint ou des vêtements plus amples. Si certains aiment les corps blessés, je sais d'instinct en d'autres en seraient très fâchés...

Si je change de tenue chaque jour, je change aussi les bijoux que je porte, que ce soit au cou, aux poignets ou à l'oreille. J'aime varier les chaînettes et les boucles, les pendentifs et les bracelets, mais seule la goutte de Topaze bleu outremer enserrée dans trois griffes d'argent reste pendu à mon cou. Ce n'est pas le seul cadeau que j'ai pu obtenir des clients du bordel mais celui-là ne vient pas de n'importe qui. Si je ne comprends pas véritablement sa signification, je sais en revanche que Dimitri A. Sergeï, mon grand patron, n'est pas du genre à en offrir à tout va.  

Personnality (X)

Je sais que certains pense de moi que je suis naïf... Est-ce être naïf de vouloir juste offrir un peu de plaisir à ceux qui nous entourent ? Je ne parle pas uniquement du plaisir des clients que je reçois mais aussi des personnes chères à mon cœur, que ce soit le simple plaisir d'aller manger au restaurant ou de papoter autour d'une tasse de thé.  

Peut-être est-ce à cause de mon don mais je trouve la vie grise, morne pour bien des gens, plate comme l'eau d'un lac. Les habitants de notre monde ne se sentent pas si heureux et cela se voit encore plus la nuit quand, pensant être caché par les ténèbres, ils laissent tomber leur masque pour soupirer. J'aime le calme de la nuit, j'aime être aussi silencieux et doux qu'elle, mais je suis attristé de voir si peu d'éclat chez chacun... Alors oui, j'essaye de changer les choses, d'égayer leurs journées, que ce soit par des sourires, des petites taquineries, des simples moments à tendre l'oreille à leurs malheurs, des câlins sous les couettes ou en attisant leur curiosité sur tout et n'importe quoi ! Moi-même je suis curieux, j'aime apprendre et comprendre les choses même si je sais que cela ne me sera sans doute d'aucune utilité.  

Il semblerait que je sois joueur aussi, parfois. Si au début j'ai dû user de cette technique pour obtenir des faveurs et l'argent qui va avec, je dois dire que finalement j'ai aimé ça. Je dois pourtant avouer que ce côté "joueur" n'est pas si innocent... Je me sens quelque peu coupable quand je l'utilise pour influencer ou obtenir ce que je souhaite, coupable au point de chercher à m'en excuser par la suite, d'une manière ou d'une autre.  

Si je devrais rajouter une chose, c'est que je n'aime pas la violence gratuite. A vrai dire, je n'aime pas la violence tout court.  J'aimerais dire que je suis courageux au point de défendre les faibles mais ce n'est pas totalement le cas. Je peux, par réflexe, m'interposer mais je n'ai ni charisme, ni force. Aider les autres, dans ce cas-là, a souvent été synonyme de gros ennuis – qui a souvent servi à rien d'ailleurs – mais je ne peux tout de même pas laisser quelqu'un dans le pétrin...  Certaines choses nous collent à la peau et malgré les leçons, on ne peut s'en défaire.

Past(X)

L'histoire de ma naissance ne commence pas de la meilleure façon qu'il soit. Etant -  tout comme ma jumelle - un enfant indésiré, notre mère tenta de nous perdre alors même que nous n'étions que des embryons. Malgré ses chutes et ses tentatives d'interruption de grossesses par diverses drogues et médicaments, nous nous accrochions tout de même à la vie jusqu'à l'accouchement. Alors que nous prenions, sous les pleurs, nos premières bouffées d'air, elle, elle laissa son dernier soupir s'échapper d'entre ses lèvres...

Séparé de ma jumelle, je vécu mes premières années en orphelinat. Ne me demandez pas comment c'était, je ne saurais vous le dire vu mon jeune âge. Même de mon adoption, je n'ai aucun souvenir. Ma famille, pour moi, restera de toute façon toujours celle qui m'a ensuite adopté et à qui je suis, pour toujours, redevable.

Malgré leurs faibles moyens, mais parents adoptifs sont, d'après leurs paroles "tomber amoureux de ma bouille d'ange" et on signer de nombreux papiers pour faire de moi leur enfant légitime. Une bouche à nourrir en plus, c'était des plaisirs en moins mais ils n'ont jamais cessé de me dire qu'ils ne le regrettaient pas. A leurs côtés j'appris les valeurs tel que le respect, la politesse et surtout, le devoir de tendre la main à qui en avait besoin, mais aussi à supporter les railleries et les moqueries quand je venais à l'école avec de vieux vêtements par manque de moyens ou avec un tout petit bout de pain et une pomme en guise de repas.

C'est sans doute la facilité qui m'a alors attiré à l'époque... La facilité de pouvoir avoir, parfois, quelque chose de neuf ou de meilleur à manger en échange d'un service. Bien que je susse que ce n'était pas moral, je commençais à revendre de la drogue avant de prendre conscience que le corps aussi peut avoir un prix. Je commençais doucement, lentement, afin que mes parents eux même ne se rendent pas vraiment compte de ce qu'il se passait. Je faisais passer l'argent que je ramenais comme remerciement d'une vielle dame pour avoir porté ses courses ou pour avoir livré certaines lettres pour quelques entreprises. Je savais bien, par leur regard, qu'ils savaient la vérité, néanmoins, ils firent comme si de rien.    

Plus le temps passait et plus finalement j'aimais ce que je faisais. C'est aussi à cette époque que je retrouvais ma jumelle qui elle, avait une vie bien différente de la mienne. Contrairement à ce qu'elle me propose et me demande alors, je refuse de la suivre et de changer de vie. Malgré mes "actions", j'avais une famille qui m'aime, une situation financière acceptable et quelques bons amis. Cela me convenait bien plus que de prendre un chemin inconnu auprès d'une jumelle que je connaissais à peine.  

Afin de gagner mieux, j'entre à mes dix-huit ans dans le bordel détenu par les Sergeï. Si au début je ne suis qu'une petite tête nouvelle en plus, peu à peu, j'appris à me faire une clientèle fidèle. Certain appréciait surtout ma peau pâle et mes cheveux blanc, d'autre mon apparence frêle et innocente ou encore mon regard pétillant de malice quand je venais à vouloir jouer de mes charmes. Si on m'avait dit à cette époque que je deviendrais le favori du grand patron, je ne l'aurais sans doute jamais cru...

C'est d'ailleurs pour ne pas s'attirer ses foudres que j'ai stopper la drogue pour me contenter de la prostitution. Je fus surpris, agréablement bien sûr, du collier qu'il m'offrit à mes vingt ans, officialisant le fait que j'étais à lui lorsqu'il passait les portes du bordel. Si au début je me perdis à croire que c'était peut-être le fait qu'il m'appréciait bien –ce qui me rendit tout heureux et souriant pendant quelques jours comme si j'avais gagné le loto - , je me rappelais par la suite que ce n'était sans doute pas le cas. Dimitri est le genre d'homme qui contrôle et possède et non pas qui s'égare dans les sentiments...  

J'ai donc continué comme si de rien jusqu'à maintenant, gardant néanmoins perpétuellement le collier au tour de mon cou. Ces derniers temps, pourtant, j'ai l'esprit hésitant. Le clan des Lee me propose de plus en plus de rejoindre, parfois avec des propositions bien alléchantes qui pourrait maintenir ma famille loin de la pauvreté mais les suivre reviendraient à quitter le bordel, les amis, les clients, et Dimitri...
Par Baguetty sur Epicode.
Sam 26 Mai - 11:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 218
Date d'inscription : 01/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance5
Charisme5
Comp. Perso6
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Hacker
Comp. Dissident: //

 
Félicitation !

 

Bienvenue ! Te voila enfin validé ! Voici le lien du Discord si ça t'intéresse : https://discord.gg/g8jPeq8
Et je tiens à te dire que j'aime beaucoup ton perso, très belle fiche !

Tu peux désormais:
> Recenser ton avatar, ici
> Demander un logement,
> Ouvrir ton répertoire rp ici et ta messagerie mobile
> Faire une demande de rp ici ou passer sur les répertoires des autres pour te trouver des liens

Mais avant toute chose, n'oublie pas de choisir ta compétence personnelle, et d'y répartir, ainsi que dans tes trois autres compétences (force ; endurance ; charisme) tes dix huit (ou vingt pour les dissidents) points de départ. Communique les ensuite à l'un des membres du staff (par mp, ou sur la cb) qui se chargera de compléter ton profil.

Et sur ce, amuse toi bien parmi nous !  


 
©️ MissKat pour Epicode

_________________
Lun 28 Mai - 12:51
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Gestion des personnages :: ID Card :: Présentations Validées-
Sauter vers: