Bienvenue

NC-16
RPG Gangster - Futuriste
Avatars manga/illustrations
Minimum 10 lignes rp

Période de Jeu

Nous sommes au mois de juin.
C'est actuellement l'été et la température est d'à peu près 27 C°.

Effectifs

Nous avons 9 hommes et 2 femmes. 4 dissidents se cachent parmi eux.
Clan O'Neil x 3 membres
Clan Lee x 2 membre(s)
Clan Sergeï x 2 membres
C.C.P.D x 2 membre(s)
Civils x 2 membres

En cours

Intrigue n°1 : Disparitions inquiétantes

News

12/02/2017 : Création du projet Cyber City
07/05/2018 : Ouverture du forum !
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

J'irais dormir chez vous [PV Staz]

 :: Quarters Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 04/07/2018
Age : 33
Localisation : Ici et là, il faut chercher

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance3
Charisme4
Comp. Perso5
Comp. Dissident6

Comp. Perso: Empoisonneuse
Comp. Dissident: Mille Visages


Son portable avait sonné alors qu'elle se trouvait dans une petite boutique de maquillage, en train de regarder les différents far à paupières. Un message de Staz, ce gamin un peu tête brulée et sympathique pour la demoiselle. Un petit sourire sur les lèvres, elle avait simplement répondu par un ''Attends, je t'envoie l'adresse plus tard." Et bien oui, il fallait déjà qu'elle trouve un endroit où se poser avant de pouvoir l'inviter.

Payant ses quelques achats, elle ressortit avec un sac de plus. Habillée comme une femme d'affaire, elle portait un ensemble pantalon et veste de couleur blanc cassé et une chemise bordeaux. Un chapeau sur ses cheveux remontés en chignon avec quelques mèches qui lui échappe sur le devant du visage. Elle vint cacher ses yeux bleus d'une paire de lunettes noires et faisait onduler ses hanches au rythme de ses talons frappant le bitume. Ce quartier était souvent bondé et il n'était donc pas difficile de s'y fondre, ce qui l'arrangeait bien.

Se posant dans un petit café, elle resta un moment sur son portable avant de finalement quitter l'endroit et payer un peu plus que la somme demandée. Bien, elle avait trouvé un appartement deux rues plus haut, la propriétaire avait posté une demande de garde pour un chien et il n'avait pas été difficile de comprendre qu'il serait alors vide pour une semaine. Ce fut en revanche, plus compliqué de pouvoir entrer.. Heureusement qu'elle avait des contacts et elle n'avait plus qu'à attendre patiemment que les portes s'ouvrent pour elle. Izumi pensa alors qu'il lui faudrait remercier le jeune homme qui l'aidait si souvent.

Une fois au quatrième étage et entrée dans l'appartement, elle posa ses sacs sur le canapé et visita un peu. Avant d'envoyer enfin l'adresse par message à Staz. Il ne lui resterait plus qu'à la rejoindre. En attendant, elle mettait déjà le nez dans l'armoire de la propriétaire. Trouvant quelques jolies tenues. Des robes, des jupes, des pantalons. Si le jeune homme arrivait à ce moment, il la verrait certainement en train de changer de vêtements et les poser sur le lit. Mais après tout, elle n'était pas si pudique, alors ça ne la dérangerait pas d'être vue en sous vêtements. Et puis, on ne fait plus tellement la difficile lorsqu'on a été prostituée avant..
©️ PAN


_________________

Attention, le prénom d'Izumi vous est inconnu, elle ne se présente que sous son nom de famille.
Jeu 12 Juil - 13:41
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 05/06/2018
Age : 22
Localisation : Steakcaché.

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme4
Comp. Perso3
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise combat à main nue
Comp. Dissident: Torche humaine

« Quand le chat n'est pas là... »
Les souris squattent son appart'.


A quand remonte cette mauvaise habitude ? Aucune idée. Ces deux là se sont rencontrés à diverses reprises, dans des contextes différents. Staz avait pour mission sacrée de lui dégoter de la verdure pour ses poisons et antidotes. Cela le changeait des amateurs de drogues du coin et mine de rien, malgré son caractère de cochon, la tête de nœud savait se montrer polyvalente. Mais la tête de nœud pouvait aussi se montrer envahissante. Après avoir effectué quelques tafs avec la jeune femme pour le compte des Lee, la bestiole prit la fâcheuse tendance à la solliciter à l’improviste, pour lui ramener deux / trois trucs intéressants, ou simplement pour squatter dès qu’il se faisait plus chier qu’un rat mort. Et ça de jour comme de nuit. Cette chose n’avait pas vraiment de rythme, malgré son emploi dans un fabuleux rayon de casseroles qui lui promettait un avenir grandiose et radieux. Jusqu’à présent, ce cirque n’a pas semblé déranger Izumi. Quant à Staz… Il rangeait la demoiselle dans la catégorie des gens qu’il n’avait pas envie d’étriper. Pas encore. Dans une sous-catégorie que je qualifierais de « potes avec des seins ». Il est bien trop con pour s’intéresser à quelqu’un d’autre. Mais on l’aime bien quand même.

C’est ainsi qu’un drôle de manège s’est installé. Cet homme délicat ne retrouvait jamais Izumi chez elle, mais plutôt… Dans un appart random d’une personne friquée. TERRIBLEMENT, friquée. Le pourquoi du comment c’était possible ça… Cacahuète. Il n’en avait aucune idée. Le gars se contentait de se rendre à l’adresse indiquée, sans se poser de questions. C’est qu’il est vraiment pas chiant quand on lui casse pas les couilles. D’ailleurs, il n’avait jamais demandé à son acolyte pourquoi est-ce qu’il la retrouvait toujours à un endroit différent. Tout le monde a ses petits secrets, même le plus grand des sages.

Tiens, en parlant de message, Staz venait justement de recevoir une localisation. Alors alors, sur quel chemin nous embarques-tu Rafiki ? Vers une building fort fort lointain dans lequel Staz n’aurait jamais pu mettre les pieds. Où à la limite dans un univers parallèle. Pas encore entré, il faisait déjà tâches avec son jean troué délavé par endroit, ses rangers qui avaient fait la guerre et un d’ses sweats trop grand qui a vécu l’extinction des dinosaures. M’enfin. Avec une casquette à l’envers qui aplatissait ses veuch’ en batailles, ainsi qu’un sac à dos contenant quelques victuailles, la sale bête arriva au quatrième étage. Une fois dans l’appartement il grommela une sorte de ‘ Yo’ plutôt semblable à un grognement, en guise de salutation. On vous laisse imaginer l’appart’. Le genre de celui qu’on voit que dans les films, tout bien comme il faut, avec baie vitrée qui donne sur la ville… A chaque fois que Staz retrouve Izumi il s’demande s’il est pas en train de faire un mauvais trip. En parlant de D'Izuzu, où se cache-t-elle ?

« Eeeeeeeh, la gueuse, t’es où ? » demanda-t-il de sa voix si mélodieuse en parcourant l’immense pièce qui servait de séjour – enfin je suppose – et ÉVIDEMMENT il finit par se diriger vers la chambre, traînant son sac à dos avec lui.

EEEEEET c’était une perche magnifiquement tendue, je ne pouvais que la saisir, elle le savait, je le savais, vous le saviez. Staz entra donc dans la chambre sans frapper, tandis que la demoiselle essayait les vêtements de la propriétaire. Il eut tout de même quelques secondes d’arrêt sur image, le temps de se dire HA, puis il balaya l’éventuel malaise par un revers de balécouillisme traduit en un :

« Wsh. » dit-il dans le plus grand des calmes, tout en posant son sac sur le lit. Bordel Staz. Le respect est mort. Puis, paisiblement, tranquillement, oklment, il sortit une… petite thermos remplie de whisky. Il n’avait rien eu d’autre sous la main en partant de chez lui. Mais ce n’est pas tout !

« Je crois que j’ai quelques demoiselles qui pourraient t’intéresser ! » dit-il dans un sourire un peu glauque en se tournant vers Izumi. Les plantes toxiques… Le rendaient étrangement guilleret et il se trouve qu’il en avait justement sous la main… « Aconit et belladone, que demande le peuple ! » Mais la girouette qu’il est sembla vite trouver un nouveau centre d’intérêt. « Sinon y’a quelque chose pour moi là-dedans... » dit-il en se dirigeant vers le dressing pour ouvrir tout ce qui n’avait pas été ouvert. Une femme dans un si bel appartement devait bien avoir quelques amants. Des amants qui auraient laissé quelques affaires… Ou alors était-elle en couple ? Un couple qui tient ? Dans ce cas trouver quelques affaires ne devrait pas être une mince affaire. Pourquoi est-ce qu’il n’y en aurait que pour Izumi ? Hein ? C'est de la discrimination.

©TE


_________________
" J'leur ai dit j'me vengerais évidemment personne m'a cru. "
PREZ | LINKS | STAZ'S VOICE

Jeu 12 Juil - 22:17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 04/07/2018
Age : 33
Localisation : Ici et là, il faut chercher

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance3
Charisme4
Comp. Perso5
Comp. Dissident6

Comp. Perso: Empoisonneuse
Comp. Dissident: Mille Visages


Si elle n'avait pas entendu la porte d'entrée, pas moyen de passer à côté de son appel qui la fit sourire. La gueuse ? Staz avait une façon d'être bien à lui, mais ça ne dérangeait pas la jeune femme. Et au moment où il entrait dans la chambre -sans frapper- elle venait de laisser tomber son pantalon pour pouvoir enfiler une robe empire. Il y avait de bien jolies choses dans le dressing de l'illustre inconnue vivant ici. Peut être qu'elle pourrait même trouver des papiers, une photo, son nom, et qu'ainsi pourrait se faire passer pour elle.

Izumi regarde le jeune homme s'installer sur le lit et sortir une thermos, esquissant un sourire lorsqu'il se mit à parler des demoiselles intéressantes pour la jeune femme. Oh oui, Aconit et Belladone, rien que ça ! C'était parfait pour elle.

-Tu veux quoi en échange ? Je me promène rarement avec beaucoup d'argent sur moi, comme tu le sais, mais je peux t'offrir quelque chose peut être ?

Elle le regarda ouvrir l'autre porte et fouina à son tour à la recherche de quelques habits d'homme. Une étagère tout en bas supportait quelques jeans, chemises et polo. Ah tiens, la propriétaire ne devait donc pas être mariée. Sinon, ce n'était pas un si petit endroit que son homme aurait, mais au moins une moitié. Se penchant un peu, Izumi sortie l'une des chemises et la posa devant Staz.

-Tu devrais essayer, ça pourrait t'aller.

Et sans même attendre sa réponse, elle vient lui enlever sa casquette pour commencer, avant de tirer sur le bas du tee shirt pour lui faire passer au dessus de la tête et ainsi le mettre torse nu sans aucune gêne. Etrangement, elle se sentait assez à l'aise avec le jeune homme et ne ressentait aucune tension sexuelle entre eux. Un des avantages avec lui, celui de ne pas risquer de se faire sauter dessus à tout moment.

Puis, elle déboutonna la chemise et vint lui faire glisser les bras dans les manches, avant de la refermer et de placer le col convenablement. Se reculant d'un pas en souriant pour observer un peu le résultat. Ca faisait carrément décalé avec le jean troué.

-Un pantalon noir serait du plus bel effet avec et ce turquoise te va à ravir~

La jeune femme ne se moquait pas, mais elle souriait tout de même un peu amusée. Ouvrant alors la fenêtre et sortit une cigarette de son petit sac, lui en proposant une avant de s'accouder et de l'allumer. Soufflant sa fumée vers l'extérieur, Izumi regardait un moment dehors, avant de s'appuyer dos contre la fenêtre et de regarder son vis à vis.

-J'aurai besoin de muguet et de lianes d'Amazonie la prochaine fois, tu penses pouvoir m'en procurer ?

Elle travaillait sur un nouveau poison et en avait donc besoin, mais ce n'était pas tout à fait la période du premier et le second était difficile à trouver.
©️ PAN


_________________

Attention, le prénom d'Izumi vous est inconnu, elle ne se présente que sous son nom de famille.
Jeu 12 Juil - 23:13
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Quarters-
Sauter vers: