Bienvenue

NC-16
RPG Gangster - Futuriste
Avatars manga/illustrations
Minimum 10 lignes rp

Période de Jeu

Nous sommes au mois de juin.
C'est actuellement l'été et la température est d'à peu près 27 C°.

Effectifs

Nous avons 9 hommes et 2 femmes. 4 dissidents se cachent parmi eux.
Clan O'Neil x 3 membres
Clan Lee x 2 membre(s)
Clan Sergeï x 2 membres
C.C.P.D x 2 membre(s)
Civils x 2 membres

En cours

Intrigue n°1 : Disparitions inquiétantes

News

12/02/2017 : Création du projet Cyber City
07/05/2018 : Ouverture du forum !
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

La chèvre et la bourrique (PV Staz)

 :: L'Antique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 194
Date d'inscription : 01/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance5
Charisme5
Comp. Perso6
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Hacker
Comp. Dissident: //

La chèvre et la bourrique



Une soirée de plus à l’Antique, un endroit agréable ou la jeune femme aime travailler. Ça fait maintenant quelques années qu’elle y travaille dans des conditions agréables, le patron est sympa et chaleureux et elle s’entend bien avec ses collègues. L’ambiance des lieux que ce soit de jour ou de nuit, bien que différente selon l’heure, est toujours chaleureuse et accueillante, calme le jour, tamisée le soir. Ici on sait écouter le client qui a besoin de se confier au bar, tout en respectant son anonymat, ce qui se dit à l’Antique reste à l’Antique.

La plupart des habitués connaissent Eva, pour ses compétences professionnelles, mais aussi pour son caractère, à la fois sociable, mais pas le genre qui se laisse marcher sur les pieds, même par un client. Car oui, la jeune femme est patiente, mais il ne faut pas abuser non plus, et ce n’est pas le patron qui va redire quelque chose quand elle recadre un client qui trouble la paix des lieux.

Généralement tout se passe bien, en journée elle déambule entre les tables et porte un bon café avec un joli sourire aux clients, la nuit elle reste derrière le bar à préparer de délicieux cocktails d’une main experte. Globalement les réguliers l’apprécient, discutent avec elle, ou laissent discrètement couler leur regard sur sa silhouette. Un chemisier blanc sans manches, joliment ajusté à ses courbes, les premiers boutons ouverts avec une cravate fine noire desserrée à hauteur de l’ouverture du décolleté, retenue plus bas par une épingle pour éviter qu’elle ne traine partout. En bas un petit short en jean noir, et ses éternelles groles semblables à de vieilles rangers. Pour finir le tout, ses cheveux noirs sont remontés en un chignon retenu par une pique joliment décorée.

Ce soir il n’y a pas encore beaucoup de clients, la nuit commence à peine. Mais elle en a déjà repéré un, assis avec un ami, qui la regarde avec un peu trop d’insistance. Le genre de regard libidineux bien lourd, le style de mec qui ne se soucie pas d’avoir l’air d’un chien en chaleur en public et qui trouve normal de baver sans aucune gêne sur la serveuse. Le genre de type qui doit songer que « t’es bonne » est un compliment tout à fait acceptable à faire à une jeune femme qui nous plait. Car évidement, face à tant de poésie, toute femme se sent profondément flattée et accorde un regard conquis au poète.

Tant qu’il ne fait que regarder Eva l’ignore, des gens mal élevés il y en malheureusement partout. Qu’il boive sa bière et rentre chez lui. Un homme d’un certain âge entre et se pose à une table, la même que d’habitude. Il lève les yeux vers la barmaid et lui offre un discret sourire et une inclinaison de la tête pour la saluer. La jeune femme incline la tête à son tour avec un sourire et commence à préparer un cocktail, doux et acidulé à la fois, le même que d’habitude. Puis elle le pose sur un plateau avec un grand verre d’eau, car il boit toujours de l’eau pour se désaltérer avant de déguster sa boisson. Le plateau sur une main elle se dirige vers la table du client régulier. Ignorant les commentaires sortant de la bouche du lourdingue, elle pose le verre sur la table de l’homme qui la remercie et paie sa boisson. Elle range le billet sous un dessous de verre sur le plateau quand son visage se fige. Une main a empoigné sa fesse, et ce n’est pas la sienne. Le masque de la gentille serveuse a volé en éclats, un sourire de mauvais augure étire les lèvres de la brune alors qu’elle se redresse. Dans l’établissement, quelques conversations ont cessé, des regards se sont tournés vers elle, ce qui la connaissent savent qu’elle n’est pas du genre à couiner, rougir et laisser passer. Ses doigts fins attrapent le verre d’eau du vieil homme, il est glacé, la condensation sur le verre en atteste. Ses lèvres articulent sans un son pour le client.

« - Je vous en apporte un autre. »

Et sans s’écarter de la main qui la pelote elle se tourne légèrement pour croiser le regard du pervers, elle y plonge ses yeux couleur d’orage alors que son sourire mauvais étire toujours ses lèvres. Fier de lui il ne fait pas attention et est surpris quand il sent l’eau glacée couler sur son crâne puis sur sa nuque jusque dans ses vêtements. Lentement Eva verse le contenu du verre pour lui refroidir les ardeurs, puis avec un ton et un sourire professionnel elle ajoute.

« - Nous tenons à informer notre aimable clientèle que les tables sont en bois massifs et que nous ne fournissons pas d’assurance dentaire… »



_________________
Mer 11 Juil - 10:58
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Antique-
Sauter vers: