Bienvenue

NC-16
RPG Gangster - Futuriste
Avatars manga/illustrations
Minimum 10 lignes rp

Période de Jeu

Nous sommes au mois de juin.
C'est actuellement l'été et la température est d'à peu près 27 C°.

Effectifs

Nous avons 9 hommes et 2 femmes. 4 dissidents se cachent parmi eux.
Clan O'Neil x 3 membres
Clan Lee x 2 membre(s)
Clan Sergeï x 2 membres
C.C.P.D x 2 membre(s)
Civils x 2 membres

En cours

Intrigue n°1 : Disparitions inquiétantes

News

12/02/2017 : Création du projet Cyber City
07/05/2018 : Ouverture du forum !
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Need help "Darling" ?

 :: Night Club Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 136
Date d'inscription : 02/06/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 3
Endurance6
Charisme4
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Maîtrise des armes blanches
Comp. Dissident: //
Ce soir-là, une petite fête avait été organisée pour l'anniversaire d'une collègue. Ses proches étaient invités mais le night club n'avait pas été réservé seulement pour nous. Après tout il devait toujours faire son chiffre d'affaire et puis, plus on était de fous, plus on riait d'après ce qu'on dit. Et bien là, ça s'avérait être vrai. La musique mettait l'ambiance, je me défoulais comme une petite folle même si je ne bossais pas ce soir, je rigolais bien avec plusieurs personnes, etc. Je prenais aussi une légère cuite mais sans plus. Je n'aimais pas assez la boisson pour boire jusqu'à finir ivre morte sous une table. C'était marrant à regarder mais pas à subir. Et à la fin, nous avions même réussi à faire pleurer la collègue. Des larmes de joie évidemment. Elle ne s'attendait déjà pas à cette petite fête mais le coup de grâce avait été donné au moment de lui offrir son cadeau. Une magnifique tenue dont elle rêvait d'avoir depuis un moment – et qui nous avait quand même coûté la peau du cul – pour ses prochaines soirées dansantes et avec ça, il y avait eu un album photo. Un objet tout bête dans lequel nous avions mis les images de nous où nous étions les plus ridicules. De quoi la faire rire si un jour elle déprimait.

Des heures à rire, danser, boire, se lancer des petits truc à la figures comme des gamins. Et puis vint le moment où la fatigue prenait le dessus, où les fêtards se souvenaient que le lendemain ils avaient du boulot et que le réveil allait être difficile. Il nous fallait aussi laisser la place à ceux qui allaient pouvoir profiter de la nuit. Le groupe se sépara donc petit à petit après une bonne soirée bien arrosée. Malheureusement pour moi, les emmerdes commencent à la sortie du night club. Un homme, qui devait avoir environ la trentaine, m'aborda. Au début, rien de méchant. De simples échanges amicaux et banals entre une personne un peu pompette et l'autre complètement ivre. Puis il devint rapidement lourdingue. Il cherchait à connaître des trucs trop personnels à mon goût, voulait boire un verre avec moi et insistait malgré mes refus. Il devenait aussi trop tactile et il commençait même à me taper sur le système.

J'essayais de rester aimable pour éviter un scandale devant le lieu où je travaillais en temps normal. Néanmoins il ne semblait pas comprendre grand-chose quand on restait gentil. Alors je dus hausser un peu le ton, employer d'autres termes bien moins sympa pour espérer lui faire comprendre qu'il était lourd. Rien à faire. Ce type était plus collant qu'une sangsue. Au bout de trop longues minutes, j'en avais vraiment ras le bol. Et pour la première fois depuis longtemps, je me mettais à espérer la venue d'une personne pour m'aider à me sortir de ce merdier. Bien sûr que je pouvais le faire toute seule ! Ce serait juste douloureux pour le type. Et aussi dangereux pour moi. Je ne savais rien de lui. Frapper une personne sans savoir s'il était dissident ou non, ni s'il était du genre violent ou le contraire, ça relevait de l'inconscience. Je n'aimais pas en arriver aux mains sans savoir un minimum à qui j'avais affaire. Je devais pourtant avouer que là, j'arrivais à ma limite. Ma patience était épuisée, il suffisait de peu de chose avant que je fasse une exception à mes principes et que je devienne brutale avec l'homme.
Dim 1 Juil - 13:03
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 194
Date d'inscription : 01/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance5
Charisme5
Comp. Perso6
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Hacker
Comp. Dissident: //

Need help "Darling" ?



Une soirée de solitude, Eva trainait chez elle morose, depuis combien de temps n’avait-elle pas vu Will ? Depuis combien de temps n’avait-elle pas passé un bon moment avec quelqu’un sans que ça ne soit une personne inconnue qu’elle ne reverra jamais ? Le fait qu’elle ne soit pas sortie de son appartement depuis plusieurs jours est peut-être la cause de cette soudaine sensation de solitude.

Avec un soupir la jeune femme se lève et file dans la salle de bain prendre une douche fraiche, puis elle enfile un short noir, un haut sans manches d’un rouge vif brodé de motifs noirs et dorés et avec une large ceinture dans les mêmes tons, le tout rappelant le haut d’un kimono, sans les manches et le large nœud bien sûr. Ses éternelles bottines, car oui, faire un effort sur le style ne signifie pas pour elle sacrifier le confort. Devant le miroir elle remonte ses cheveux, les enroulent puis y plante deux piques en ébène, gravées et ornées de quelques breloques qui y pendent, laissant quelques mèches retomber autour de son visage. Un trait d’eye liner et un peu de mascara et la voilà prête. Un style bien à elle, à la fois décontracté pour le bas, et rappelant ses origines japonaises de manière assez féminine.

Sortir lui fera du bien, alors elle se dirige vers le night-club d’un pas tranquille, il n’y a pas beaucoup de route même à pieds et elle se retrouve rapidement au milieu de la foule agitée par les basses. Un verre ou deux, quelques danses, de suite elle se sent mieux. Plus loin un groupe de personne semble fêter quelque chose, un visage lui est familier, Vesper, car elle l’a déjà croisé pas mal de fois ici la jolie danseuse. Une femme sympathique avec qui Eva aime passer du temps. Mais elle ne va pas la voir, cette dernière semble venue avec des amis et elle ne souhaite donc pas la déranger. La brunette profite donc de sa soirée de son côté.

Au bout de quelques heures à danser, une fois l’esprit plus léger, il faut songer à rentrer. Eva se dirige donc vers la sortie, inspirant un grand coup l’air frais de la nuit qui lui éclaircit l’esprit. Elle s’apprête à prendre la route de chez elle quand des voix attirent son attention, une voix de femme, visiblement dans une situation inconfortable, et celle d’un homme, de toute évidence trop imbibé.

La jeune femme s’approche donc, sans bruits, bien que l’homme ne soit pas en état de la voir arriver. Effectivement, le lourdingue semble se montrer trop insistant et trop tactile envers une demoiselle qui a l’air de n’avoir qu’une envie : rentrer chez elle. Et pas n’importe quelle demoiselle, Vesper, connue ou non Eva n’aurait pas passé son chemin en détournant les yeux.

Un sourire aux lèvres, la démarche assurée elle s’approche donc. Puis comme si c’était un geste des plus naturels, l’asiatique passe un bras autour des hanches de son amie, l’attirant doucement contre elle en glissant son nez entre ses cheveux pour venir poser un baiser dans son cou. Puis tout en la gardant ainsi dans ses bras elle relève la tête et lui sourit d’un air charmeur.

« - C’est donc ici que tu te cachais ? Je te cherchais… »


Puis elle lance un regard noir à l’homme qui les regarde, choqué. Visiblement ça l’a calmé, du moins elle l’espère. Toujours une main sur la hanche de Vesper elle s’éloigne en l’entrainant avec elle.

« - Rentrons, il est tard… »

Espérons que Vesper joue le jeu et ne soit pas aussi choqué que l’imbécile devant le jeu d’actrice d’Eva…



_________________
Mer 11 Juil - 20:03
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Night Club-
Sauter vers: