Bienvenue

NC-16
RPG Gangster - Futuriste
Avatars manga/illustrations
Minimum 10 lignes rp

Période de Jeu

Nous sommes au mois de juin.
C'est actuellement l'été et la température est d'à peu près 27 C°.

Effectifs

Nous avons 9 hommes et 2 femmes. 4 dissidents se cachent parmi eux.
Clan O'Neil x 3 membres
Clan Lee x 2 membre(s)
Clan Sergeï x 2 membres
C.C.P.D x 2 membre(s)
Civils x 2 membres

En cours

Intrigue n°1 : Disparitions inquiétantes

News

12/02/2017 : Création du projet Cyber City
07/05/2018 : Ouverture du forum !
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Cartes sur table [PV Destian] |+18|

 :: Golden Casino Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:


Ca faisait déjà une longue semaine qu'il n'avait pas pu allé voir Destian et donc autant de temps que l'histoire du chat était passée. Dimitri se trouvait dans son bureau, jambes croisées et observant la petite boite de velours, ouverte sur le meuble en bois. Il la referma aussitôt en entendant qu'on frappait contre la porte et la rangea dans son tiroir du bas, refermant celui ci à clef.

-Entrez !

Une jeune femme fit irruption dans la pièce et il se leva pour aller l'accueillir avec un léger sourire. Prenant sa main pour y déposer un baiser, il lui fit signe de s'installer sur l'un des fauteuils tout en servant deux verres. Elle travaillait au casino du groupe Sergeï et venait régulièrement lui faire des rapports pour savoir ce qu'il s'y passait et ce, sans omettre le moindre détails.

Après une bonne heure d'entretien avec la jeune femme, il la reconduisit à la porte et attrapa le téléphone sur son bureau pour passer un coup de fil au bordel. Demandant à la demoiselle de l'accueil de faire passer un message à Destian de sa part. Qu'il se prépare, une voiture viendrait le chercher ce soir pour l'amener à sa rencontre. Il voulait le voir. Puis, il raccrocha et rangea un peu ses papiers, reprenant la boite dans le tiroir du bas et quitta son bureau qu'il n'oublia pas de verrouiller bien entendu.

Le reste de la journée passa entre quelques entretiens particuliers et une mission de repérage à organiser. Puis, il rentra chez lui pour passer un peu de temps avec Aldrin. En profitant aussi pour se doucher et manger avec son frère, avant de quitter l'appartement afin de se rendre au casino. Ca faisait quelques temps qu'il ne s'y était pas rendu et ça lui changerait un peu les idées.

Une fois sur place, il n'attendait plus que son petit favori et avait prévenu la sécurité de l'entrée de son arrivée pour ne pas qu'il se fasse refouler comme un malpropre. C'est qu'ici, les entrées et sorties étaient contrôlées. Dimitri avait profité de son moment de solitude pour aller dans la salle de contrôle et ainsi regarder un peu sur les caméras, observant les joueurs et joueuses qui perdaient ou gagnaient quelques sommes plus ou moins grosses. C'était si facile de se faire de l'argent dans une ville où les gens ne peuvent s'empêcher de venir dans ce genre d'endroit. Presque plus simple que la vente de drogue d'ailleurs..

Ca le fit sourire un peu et il quitta la pièce pour revenir dans la grande salle des tables de jeux. S'installant même à l'une d'elle pour jouer au black jack avec de parfaits inconnus.
©️ PAN


_________________
Ven 29 Juin - 18:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
Je sortais ! JE SORTAIS ! Enfin, Dimitri m’avait fait passer un message pour me dire de me préparer à le rejoindre. Ni une ni deux, j’avais sauté de joie avant de m’excuser auprès du client qui m’avait offert à boire et de disparaître dans ma chambre. S'il me proposait de sortir, c’est qu’il m’avait pardonné non ? A moins que ce soit le contraire... ? Et s'il voulait plutôt me virer... ? Non, non, ce n’était pas possible. Fouillant dans mon dressing, je ne pouvais me résoudre que ce soit le cas.

Comment donc je devais m’habiller ? Je ne savais même pas ou je me rendais, seulement que ce serait auprès du lui. Serait-ce une sorte de rendez-vous officiel ou tu dois alors te montrer avec classe ou le genre de soirée à être sexy ?! Et je ne pouvais nullement l’importuner pour une question si futile ! Je crois que j’ai bien dû passer plus deux heures avant de me décider ! Ainsi, après une douche qui donna une odeur de coco à mes cheveux et de vanille à ma peau, je me vêtis d’une chemise rosée afin de me donner un teint un peu plus lumineux et d’un jeans bleuté. J’avais opté pour cette tenue qui, à mon avis, irais aussi bien à un rendez-vous galant que à un futur gang-bang ou un rendez-vous d’affaire juste en changeant le nombre de boutons déboutonnés. J’avais bien sur rajouté avec soin quelques bijoux, dont ma chaînette d’oreille. Que des bijoux que j’avais acheté seul ou offerts par mes parents, rien qui ne viennent de client. Cela m’aurait paru bien déplacé ou très irrespectueux envers Dimitri. Dommage que mon cou, lui, restait vide depuis qu’il avait repris son collier...                              

Enfin prêt, je trépignais d’impatience en attendant la voiture qui devait m’emmener à lui. J’étais tout aussi excité sur le trajet d’ailleurs ! Même s'il ne dura que quelques minutes, il me parut si long...

Long jusqu’au Casino. Je haussais un sourcil, surpris, avant de monter les marches, un peu hésitant. Comment donc je vais le retrouver là-dedans ?! Enfin, je suis déjà un peu rassurée de savoir qu’ils ont été prévenus de mon arriver. Je n’imagine pas la honte si j’étais refoulé dès l’entrée. La honte et surtout la tristesse de raté cette soirée. L’intérieur de l’endroit était d’ailleurs très bruyant, bondé de monde et surtout, très lumineux ! Je plissais les yeux un moment pour m’habitué aux formes et couleurs floutés par mes iris agressées avant de trouver un hôte et lui demander s'il n’avait pas vu Mr Sergeï. Avec gentillesse, grand sourire et droiture, il m’accompagna jusqu’aux tables de Black Jack avant de me désigner une personne de dos. Même la vue baissante par la lumière ou le soleil, Dimitri, instinctivement, je le reconnais quand même. Rien que sa présence dans une pièce me fait comme un feu d’artifice dans le bas du ventre.  

Bon... Et maintenant ? Il était en pleine partie, je n’allais quand même pas le déranger non ? … Peut-être que si... Après tout, certaines harpies ne se gênaient pas pour le faire, gloussant à côté de lui à chacune de ses mises, cherchant à jouer de leurs atouts pour obtenir plus d’attention que les cartes. Non mais ! Elles allaient surtout l’étouffer comme ça !

Je m’approchais alors avant de tousser un peu pour obtenir de l’attention de mon patron, me tenant droits et sage malgré mon impatience de pouvoir avoir un peu de moment seul avec lui.

“Mr Sergeï... Vous m’avez demandé... ?”

Si j’avais l’habitude de le tutoyer en privé, pour l’occasion, je le vouvoyais. Après tout, c’était le patron ici et je ne voulais aucunement rabaisser son autorité.
Ven 29 Juin - 19:38
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:


A la table de Black Jack, Dimitri gagnait plutôt bien et perdait de temps en temps. Mais, il pouvait bien laisser autant d'argent qu'il voulait ici, ça lui reviendrait de toute façon. Quelques jeunes femmes aux attributs plus que charmant venaient d'arriver pour se presser contre lui et bien qu'il en ait déjà repoussé une, ça ne semblait pas les décourager. Elles continuaient de s'agglutiner alors qu'il redemandait une carte et posait son résultat sur la table.

Mais, une voix venant de derrière lui se fit entendre. Et il tourna un peu la tête, son regard se posant sur Destian. L'homme quitta alors son siège sous les plaintes des quelques jeunes femmes et s'approcha pour venir effleurer la joue du jeune homme en observant sa tenue. C'est qu'il s'était fait élégant. Pour lui ? Certainement que oui, Destian lui semblait plus fidèle que n'importe lequel de ses hommes par moment. Bien qu'il ne soit pas toujours aussi obéissant. Un chiot a dresser, voilà à quoi il lui faisait penser.

-En effet, je t'ai fais demander. Comment vas tu ? Cela fait déjà une semaine que nous ne nous sommes pas vu.

Quelques mots cordiales alors qu'ils étaient observés. Puis, il posa une main dans le haut de son dos et désigna un espace derrière une corde un peu plus loin. Un panneau sur le côté pour annoncer que c'était le carré VIP et un videur à l'air peu aimable devant.

-Il y a une salle sur la gauche derrière le rideau, va m'y attendre.

D'un geste, il attire l'attention du videur et lui désigne Destian en faisant un hochement de tête. L'autre homme lui répond par l'affirmative, il venait d'avoir l'autorisation de faire passer le jeune homme, même s'il ne le connaissait pas ou qu'il n'avait pas le pass spécial. Le poussant doucement dans ce sens, il ne le quitta qu'un court instant pour se faire un chemin vers une serveuse et lui parler quelques minutes. Glissant dans l'une des poches de son gilet pailleté très court, quelques billets.

Puis, il rejoignit Destian dans la salle, refermant la porte derrière lui et esquissant finalement un sourire. Le détaillant sans bouger de sa place pour commencer, laissant son regard imprimer chaque détails du garçon en face de lui. Avant de finalement faire quelques pas vers lui, lui attrapant le poignet pour l'attirer plus près encore et son autre main relevant son menton. Ses lèvres vinrent trouver celles du plus jeune, l'embrassant langoureusement, venant glisser sa langue entre pour l'approfondir. Un soupir lui échappa même. L'abstinence, c'était pas spécialement son truc et ça faisait un moment qu'il n'avait pas pressé son corps contre celui de quelqu'un d'autre. Pourtant, il le relâcha et s'installa sur le canapé.

-La lumière est moins agressive ici, ça ne devrait pas te faire trop mal aux yeux. Et si jamais c'est le cas, n'hésite pas à me le dire, je demanderais à la baisser encore. Une serveuse va nous apporter des boissons, tu veux peut être manger quelque chose en même temps ?

D'ailleurs, la jeune femme venait juste d'entrer dans la pièce et déposait un plateau avec deux verres et quelques bouteilles différentes, autant de l'alcool que du soft. Pour leur laisser plus de choix et a la demande de Dimitri. Puis, une petite boite de chocolats se trouvait sur le côté du plateau. Elle ressortit et le chef Sergeï ouvrit celle ci pour tendre une friandise vers Destian.

-Ils sont pour toi. J'espère que ça te plaira.

L'homme ne donnait pas de raison à cette soirée, pas pour le moment du moins. Ils leur suffisaient juste de profiter un peu de l'instant présent, tant qu'on ne venait pas les déranger.
©️ PAN


_________________
Ven 29 Juin - 20:03
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
Mon regard suivait mon patron qui, après s’être levé de sa chaise, s’était approché de moi et glissait sa main sur ma joue. Un sourire s’étira sur mon visage à ce simple geste avant d’angoissé un brin à le voir détailler ma tenue. Est-ce que cela lui convenait ? Sans doute que oui vu qu’il ne s’y attarda pas. A la place, il me demanda comment j’allais depuis notre dernière rencontre avec Sergou.

UNE SEMAINE ! En effet c’est long ! Et sans doute que si on aurait été ailleurs, j’aurais gonflé les joues et pesté contre le fait que je n’ai plus ses marques sur moi ! Mais or une respiration de retenu et une légère étincelle dans les yeux, je fis comme si de rien en répondant tout simplement.

“ Le temps passe tranquillement, sans rien de spécialement intéressant.”


De toute façon, rien n’était plus intéressant que mon patron... Même si ce n’était pas réciproque. Suivant ses mouvements, mon regard se posa sur le videur pas commode du coin VIP avant d'acquiescé à sa demande. Ce n’est pas du tout rassuré que je passais à côté de lui – en me disant qu’il peut sans aucun doute me casser en deux sans le moindre effort ! - avant de finir dans la pièce plus sombre. Ah, niveau visuel, c’est déjà mieux. En l’attendant, je fais alors les cents pas, non sans me demander si au passage je devrais lui parler de ma vue qui baisse un peu plus chaque jour...  

Finalement il me rejoint et ferme la porte derrière lui tout en me regardant. Comme au premier abord il ne bouge pas, je me demande si j’ai fait quelque chose de mal. A bien réfléchir, je ne vois pourtant rien de mauvais dans ma semaine passée, mais mes réflexions sont vite éclipsées quand il s’approche enfin pour venir m’embrasser d’un baiser langoureux. Ah que cela m’a manqué ! Et ce soupir, grrr, je serais prêt à finir à poil sur le champ là ! Mais non. Alors que je lui rendais son baiser avec une envie non feinte en me serrant contre lui, voilà qu’il s’éloigne. Quel diable cet homme ! N’a-t-il aucune idée du moindre désir qu’il inspire juste à faire ça !?! J’en suis déjà à moitié levé dans mon jeans moi !

Alors qu’il s’installe dans le canapé, me parlant autant de la lumière que des boissons, une serveuse arrive avec tout ce qu’il faut pour s’abreuver et déguster. Rougissant un peu, je sers les pans de ma chemise pendant qu’elle est là pour cacher mon désarroi tout en lui répondant, n’osant même pas m’assoir du coup pour éviter que lui aussi s’en aperçoive.

“ Si vous souhaitez manger, je mangerais aussi... Mais en effet, je préfère cette ambiance tamisée. Cela ira très bien...”

La serveuse reparti, Dimitri sortit un chocolat qu’il tendit vers moi. Je l’observais un moment avant de m’approcher, de me pencher et, tout en gardant mon regard dans le sien, croquer dans le chocolat tendu. La friandise disparut entre mes lèvres, joua avec ma langue, craqua sous les dents et disparut dans ma gorge. Me léchant les lèvres, je souriais alors.

“Ils sont très bon ! “

Mais... Mais pourquoi quelque chose me disait que tout ça n’était pas net ?! Peut-être parce que dans ma tête cela ressemblait à un tête à tête romantique... A un truc sentimental... Et que ça, ce n’était pas trop Dimitri. Néanmoins, hors de question de laisser passer une occasion pareille de passer du temps avec lui. Alors je pris un autre chocolat et avec un regard taquin, je le glissais entre mes lèvres sans le manger, l’invitant à le goûter aussi.
Ven 29 Juin - 20:36
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:


Destian n'est pas compliqué, il mangera si Dimitri mange. Bien, c'est donc qu'il n'avait pas diné et avant que la serveur ne parte, il lui demanda d'apporter quelques petites choses pour le jeune homme. Qu'elle prenne ce qu'elle voulait ou trouvait, parce que c'était un casino après tout et non un restaurant, alors il n'y avait pas de menu. Mais, il fallait bien que les employés mangent tout de même, alors certainement resterait il quelques plats de leur propre diner.

-Je n'ai pas eu le retour de ton dernier check up chez l'ophtalmo d'ailleurs, tu comptes me le cacher ou il faudra que j'aille directement lui demander ?

C'était peut être le fait qu'il ne soit pas venu le voir aussi souvent que d'habitude, mais il avait cette mauvaise impression que le jeune homme lui faisait quelques cachotteries parfois. Lorsqu'ils se retrouvèrent seuls à nouveau, le chef prit un chocolat entre ses doigts pour le tendre vers Destian afin de lui faire goûter la petite friandise. Son regard ne quitta pas le sien un seul instant alors que le chocolat disparaissait entre les lèvres de son vis à vis. Esquissant un léger sourire, il porta son pouce et son index à sa bouche et fronça un peu le nez. C'était bien trop sucré pour lui et il n'aimait décidément pas le goût du chocolat.

Dimitri haussa un sourcil en le voyant faire d'un coup et il l'attira sur le canapé à ses côtés, venant appuyer doucement sur le chocolat pour que le garçon le mette entièrement dans sa bouche et le mange seul.

-Tu sais bien que je n'aime pas ça, mais je suis ravi qu'ils te plaisent.

Il se pencha ensuite sur la table basse pour servir deux petits shooter de vodka, lui en tendant un avant de prendre le sien. L'homme fit trinquer leur verres miniatures et siffla le sien d'une traite. Ce soir, il avait envie de boire un peu et de passer un agréable moment. Destian l'y aiderait largement, il en était certain.

La serveuse ne mit pas longtemps à revenir avec un second plateau remplit de nourriture en tout genre, des restes de leur repas en effet. Elle le posa et inclina respectueusement la tête avant de quitter la pièce et les laisser totalement en tête à tête cette fois. Plus personne ne viendrait les déranger à présent. Normalement.
©️ PAN


_________________
Sam 30 Juin - 14:02
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
J’avais feint de rien entendre de cette histoire d’ophtalmologiste. D’une part, je n’avais pas envie d’en parler et ensuite, je préférais largement les chocolats et le temps passé avec Dimitri que les comptes-rendus de mes visites médicales.  

Loin de venir partager le chocolat avec moi, il m’attira sur le canapé à ses côtés et appuya dessus pour qu’il disparaisse entre mes lèvres. Souriant, je mâchais puis avaler la petite friandise avec plaisir puis pris tout mon temps pour lui répondre avec taquinerie.

“Tu n’aimes pas le chocolat, je n’aime pas être en manque de toi. Mais moi, je fais l’effort de le supporter quand même.”

Je me redressais comme il faut à ses côtés alors qu’il nous servait à boire avant de prendre le verre, de trinquer et de boire cul sec. Malgré ce que l’on pouvait penser, à force de trinquer avec certain de mes clients, j’avais appris à bien tenir l’alcool. Je reposais mon verre quand la serveuse nous déposa rapidement quelques restes avant de s’éclipser. Je venais alors attraper un bâtonné de carotte et croqua dedans avant de poser mon regard sur lui. AH, qu’est-ce qu’il était séduisant mon patron, même dans la pénombre... Et je comptais bien cette fois-ci ne pas le laisser filer !  

La carotte finie, je me glissais félinement contre lui, posant une de mes mains contre son torse recouvert de vêtement et venant déposer mes lèvres dans son cou. Je le parcourais de baiser furtifs et léger afin de juste aiguisé ses sens avant de demander d’un murmure :

“Qu’est-ce que l’on fête ce soir ?”


Non mais parce que, ça ressemblait tout de même à ça, entre les chocolats, le repas, les boissons, le coin VIP... Le problème c’est que je ne savais pas si j’avais loupé un épisode ou pas. Je me rappelais très bien de l’anniversaire de Dimitri, du mien aussi, de celui de notre rencontre - même si celle-là, je ne l’avoue pas et que je lui laisse juste un petit cadeau en faisant genre que j’avais juste envie de lui en faire...- et ce n’était rien de tout cela.
Sam 30 Juin - 14:32
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:


Il semble amusé de la remarque de Destian. Comme ça il n'aimait pas être en manque de Dimitri, mais faisait avec ? L'homme imaginait être la drogue et le garçon, le drogué. C'était presque risible dans son esprit, de pouvoir superposer un élément de son travail sur sa vie privée. Enfin, d'un autre côté, il était aussi tout à fait satisfait de savoir qu'il ne pouvait se passer de lui. C'est qu'il s'en sortait pas si mal pour l'accrocher à lui et en faire une personne qui lui serait totalement fidèle. Sans doute était ce pour cela qu'il le testait de temps à autre.

Un regard vers son favoris et il se serre un verre de whisky avant de se remettre au fond du canapé. Prenant une gorgée, ne le quittant pas des yeux en le voyant approcher. Puis, venir se lover contre lui et caresser son torse. Destian semblait vouloir passer une bonne soirée aussi, mais il devrait mériter le reste de ses attentions.

-Il n'y a rien a fêter. J'ai juste bien travaillé alors je voulais prendre un moment de repos et puis, je me suis dis que tu pourrais m'aider à une petite chose.

Sans le toucher, Dimitri boit encore un peu de son verre, pensant un instant à cette petite boite dans le fond de sa poche. Un des avantages, c'est qu'il n'imaginait pas Destian le fouiller donc il ne saurait pas qu'il avait apporté quelque chose pour lui.

-J'aimerais que tu récupères un objet pour moi. Quelque chose que l'on m'a volé et que je veux voir revenir entre mes mains. Tu penses pouvoir faire ça pour moi ?

Sa main libre vient finalement attraper son menton pour lui relever le visage et venir effleurer ses lèvres. Le regard de l'homme était devenu bien plus sérieux à présent, preuve qu'il ne plaisantait pas. Mais, ce que ne savait pas Destian, c'est que cet objet en question ne lui appartenait pas en fin de compte. Simplement, il le voulait tout de même. Pas besoin de lui préciser ce fait, mentir était devenu comme respirer pour Dimitri, tout à fait naturel.
©️ PAN


_________________
Sam 30 Juin - 14:49
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
Rien à fêter, juste une envie comme ça après un bon boulot ? Parfais !

L’aider à quelque chose ? Si c’était à passer une bonne soirée, c’était plus que oui !

Et pourtant...

Si j’avais fait plus attention, j’aurais pu remarquer qu’en effet, rien que le fait qu’il prenne son temps à boire sans vraiment répondre à mes avances étaient louche mais je ne m’en aperçus qu’à se demande. L’observant, j’avais arrêté mes baisers et ne chercha pas à voler celui que ses lèvres taquinèrent quand il me prit par le menton. J’avais l’impression que cette “aide” allait finir d’une façon tout aussi angoissante et stressante que la fois ou j’ai dû lui ramener le voleur de collier. Or, je n’avais aucune envie de faire de mal à quelqu’un... Ni que lui-même en fasse.

Je me redressais un peu, prenant du coup de la distance. A son attitude, je savais très bien qu’il était sérieux et que lui refuser, cela reviendrait sans doute à dire adieu à la soirée. Une soirée que j’attendais quand même depuis longtemps. Mais tout de même...

“Ne peux-tu pas juste lui demander de te le rendre … ?”


Ce ne serait pas si simple hein ? Je ne vois pas Dimitri me demander de l’aide pour simplement tendre une main, afficher un sourire, et récupérer quelque chose d’emprunté. En fait, je ne le voyais pas me demander de l’aide pour quoi que ce soit. Si c’était quelque chose de louche, ne devrait-il pas plutôt le demander au videur à gros bras derrière ? Lui il avait assez de charisme pour faire changer d’avis les gens justes en remontant sa manche. Ce n’était pas du tout mon cas. Parce qu'avouons-le, c’est Dimitri, et s'il veut quelque chose, on lui donne tout simplement.

“Je ne pense pas que je suis la meilleure personne pour t’aider... Je ne suis que moi... Si on ne veut pas te le rendre, ne devrais-tu pas trouver quelqu’un de plus... persuasif ?”


SI j’avais été un chien, nul doute que j’aurais eu les oreilles couchées et la queue entre les pattes pendant que je lui répondais. Si je ne craignais pas spécialement la violence, j’angoissais au moindre regard de déception. Surtout quand cela venait de lui.
Sam 30 Juin - 15:12
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:


Le sentir s'éloignait confirmait en quelque sorte que Destian était réticent à sa demande, comme il s'en serait douté bien évidemment. Certainement trop innocent, il se disait parfois qu'il aurait peut être du choisir un autre jeune homme. Mais, celui ci était plus facilement malléable que bien d'autres, alors ça avait des plus et des moins dans l'équation.

-Si c'était aussi simple que de simplement venir le réclamer, ce n'est pas à toi que j'aurais demandé voyons.

Dimitri termina son verre et le reposa sur la table basse, se relevant alors du canapé. Il attrapa son manteau d'une main et lança un regard au jeune homme toujours assit. Oh non, pour le moment, il n'était assurément pas la meilleure personne pour ce genre de chose. Mais, il espérait bien qu'il le devienne un jour. C'était aussi pour l'avoir à ses côtés qu'il le poussait un peu plus loin dans le vice de la criminalité. Et puis, il s'y était plongé en premier tout seul puisqu'il avait commencé par la prostitution. Alors, un peu plus ou un peu moins, si c'était pour le suivre, cela le dérangerait il vraiment ?

-Je devrais peut être trouver quelqu'un qui serait prêt à m'aider en effet et je passerais ensuite une bonne soirée avec lui alors. Ou elle, certaines jeunes femmes sont parfois pleines de ressources.

Un léger sourire flotte sur ses lèvres et il passe son manteau sur ses épaules, donnant l'impression qu'il allait le laisser là. En plan. Seul. Peut être le ferait il vraiment si Destian ne réagissait pas. Mais, il cru bon d'ajouter un détail. Celui qui se cachait au fond de sa poche.

-Dommage, j'avais un cadeau pour toi.

Petite boite qu'il n'avait pu sortir lors de leur dernière entrevue puisque Vesper était alors arrivée.
©️ PAN


_________________
Sam 30 Juin - 15:24
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
C’était... GRAH !  

Le voilà qui dépose son verre et se lève. Cela sentait la fin de ma soirée ! Tout ça parce que je n’avais pas envie de faire des bêtises, mais c’était injuste non ?! Et puis voilà qu’il en rajoutait, en prenant sa veste et en promettant cette soirée à un autre, une autre, enfin bref, n‘importe qui qui saurait l’aider. J’en serais les dents en fusillant le canapé du regard à default de pouvoir le faire sur Dimitri.        

Que je le trouvasse cruel de rajouter que c’était dommage, qu’il avait pourtant un cadeau pour moi. Même si je savais qu’il aurait mieux valu que je me taise, je ne pus empêcher mes pensées de s’enfuir à travers mes lèvres avec un ton froids.

“Ce n’est pas d’un cadeau que je veux, j’en ai déjà plein.”


Je manque peut-être de modestie, mais je suis un bon hôte. J’écoute, je retiens, je m’intéresse -ou fait semblant- et ce sont toutes ses petites choses, en plus de mon corps, qui gardent mes clients fidèles. Fidèles au point parfois de se ruiner pour me faire plaisir. Des cadeaux, j’en ai donc suffisamment. Des soirées à n’être que son centre d’attention, en revanche, beaucoup moins... Même si je sais n’être pas le seul de ses amants, même si je suis conscient de ne pas le posséder, je ne peux pas non plus le laisser s’en aller pour aller en voir un ou une autre.  

Alors je me lève finalement et lui prends – en tirant dessus et je m’en contre fiche si je la froisse ! - sa veste que je vais reposer sur le canapé.  

“J’irais le chercher ton machin.... Mais à ma manière...”


En demandant poliment et gentiment avec un sourire quoi ! Voir peut-être en proposant de l’acheter en nature... Enfin, je verrais bien mais aucunement de façon criminelle. Je voulais rester un honnête citoyen. Si j’essayais de ne rejoindre aucun clan, ce n’était pas pour rien. Cherchant à faire disparaître cette conversation, je reprenais un sourire bien qu’il était moins pétillant qu’avant avant de lui demander.  

“On mange un peu et on verra pour le reste après ? ~”
Sam 30 Juin - 15:56
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:


Pleins de cadeaux ? Oh oui, ça il ne le savait que trop bien lorsqu'il venait visiter sa chambre au bordel. Ca semblait s'entasser un peu plus à chaque visite.

-Vraiment ? C'est pourtant quelque chose que tu voulais tellement récupérer, c'est que ce ne doit pas être un cadeau assez important pour toi.

Son sourire se perd, son ton se fait plus froid et il le voit récupérer son manteau sans même prendre soin de ce tissu cher. Dimitri s'approche alors et le pousse sur le canapé, ses doigts venant effleurer sa gorge, repensant alors à cette fois là où il avait laissé quelques marques sur sa peau blanche. Des marques qu'il n'avait pas pour habitude de laisser avant. Son regard n'a plus d'amusement, plus de sérieux, ce n'est un gouffre froid. Aucun feu ne viendrait les faire fondre à cet instant.

-Tu ne sembles pas comprendre une chose Destian. C'est toi qui m'appartient et non l'inverse. C'est également moi qui paye et donc moi qui décide. As tu déjà vu une putain prendre le dessus sur son maître ?

Ses mots étaient volontairement sortit pour le faire réagir un peu plus, il voulait le brusquer et le secouer. La méthode douce ne fonctionnait pas ? Bien, il serait donc plus sévère. Ses lèvres se pressent contre celles du jeune homme alors qu'il serre un peu ses doigts contre sa gorge, mais sans l'étouffer et sans le marquer. Mordant ses lippes jusqu'à voir finalement perler une goutte de sang, qu'il lécha délicatement. Avant de le relâcher et se redresser, passant ses mains sur le col de son costume.

-Ca ne devrait pas être compliqué pour toi de récupérer une simple clef.


Il passe sa main dans l'intérieur de sa veste et sort une photo d'une jeune femme. Elle est superbe et à son cou pend une clef en argent. La jetant sur le canapé aux côtés de Destian, il se recula d'un pas et croise les bras en le fixant de sa hauteur.

-Si tu me la ramène dans l'heure, je te promet une belle récompense. Si tu échoues ou refuse, alors je trouverais une punition pour te faire regretter.

Ses paroles ne pouvaient être plus claires. Il obéissait ou payait le prix. Pas d'entre deux pour Dimitri, c'était l'un ou l'autre. Avec ou contre lui. Et il subirait une déception plus grande qui ne le laissait paraitre si Destian se refusait une nouvelle fois à l'écouter. Tout autant que s'il agissait encore comme la dernière fois où il l'avait attendu toute la nuit. Cette fois, il lui laissait une très courte échéance, mais cette jeune femme se trouvait dans le casino alors il n'aurait pas à aller la chercher à l'autre bout de la ville.
©️ PAN


_________________
Sam 30 Juin - 16:09
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
Il y avait cadeaux et cadeaux ! Qu’il ne me fasse donc pas dire ce que je ne dis pas. Les cadeaux de Dimitri, ce ne sont pas des simples babioles. Ce sont des trésors. Ce n’était pas vraiment la peine d’ailleurs de me rappelais que j’en avais perdu hein... Je me sentais déjà assez suffisamment coupable comme ça sans qu’il en rajoute.

Son ton était glacé. La soirée n’avait plus rien de chaud. Je me retrouve sur le canapé, ses doigts sur la peau de mon cou, son corps si près et pourtant si loin. Je fixe son regard de glace alors que son ton glacé me rappelle les règles. Bien que je ne lui fasse pas l’affront de la contredire, je fronce les sourcils à ses propos. Je connais très bien les règles ! Je les applique ! Mais est-ce si peu demander d’avoir juste un regard et des caresses de son maître ?!

Ou un simple baiser ? Celui que je reçus perça ma lèvre à sang, me faisant légèrement couiner malgré mon léger manque d’air. Se redressant par la suite, il sorti une photo qu’il envoya sur le bord du canapé. Curieux, je l’attrapais pour l’observer davantage alors que Dimitri me cité les règles du jeu. Les règles de cette mission dont le but, la récompense ultime n’était finalement que lui...

Lui qui vaut, vraiment, n’importe quel prix...

J’hésitais un moment... Il me semblait l’avoir croisé en cherchant Dimitri tout à l’heure. Elle avait un sourire charmant et comme une joie de vivre. Elle semblait gentille... Je fixais aussi la clé à son cou. Je suppose que c’était celle-là ? Elle n’était pas vraiment mon genre et je n’étais pas sûr d’être le sien. Il y avait peu de chance que je l’obtienne par le charme alors non ? …

Je relevais mon regard perlé sur Dimitri. J’avais d’un côté envie de lui dire non, de croiser les bras et de bouder... Mais j'avais aussi tellement envie qu’il me sourit, m’embrasse et me félicite comme si j’avais sauvé le monde avant de m’offrir une nuit torride et de nouvelle marque de possession sur ma peau rosée...

Une heure... Ce n’était rien une heure... Comment est-ce que j’allais faire ça ? Je me suis finalement redressé, touché ma lèvre blessée puis je me suis levé du canapé. Je déposais la photo à côté de la boite de chocolat, repassait un coup sur ma chemise et le regard vide, je le dépassais pour rejoindre la porte. Quand je m’arrêtais devant, sans me retourner, je lui lâchais dans un murmure dont je ne suis même pas sûr qu’il ait entendu.

“J’ai déjà vu des putains prendre le dessus sur leurs maitres... Mais c’est qu’ils ne les considéraient pas comme tel.”

Je sortais alors, refermant la porte derrière moi. Il me fallut un moment pour m’habituer à la lumière et je fis un sourire taquin au videur, semblant prétexter une envie de pisser, afin de m’éclipser. Charmante – et bien entouré du coup – comme elle était, je n’eus pas vraiment de mal à trouver la femme à la clé. Il restait à savoir comment l’approcher et lui demander... Enfin lui demander... Ne soyons pas idiot, j’étais persuadée qu’elle ne me l’offrirait sans doute pas avec un sourire.

Alors que je réfléchissais à comment faire pour l’approcher, mon attention fut attirée par une dispute de couple. Mademoiselle apparemment était certaine que son mari lui avait fait cocu avec une serveuse hier soir. Elle l'en menaçait du doigts à lui hurler dessus et vu comment il courber l’échine, j’étais certains que ce n’était surement pas lui qui portait la culotte dans le couple. Pauvre Andrew... Parce que c’était bien son prénom à se pauvre employé qui se faisait malmener devant ses collègues.

Je ne sais pas trop pourquoi, ni comment, mais voilà que je m’approchais de lui, souriant, posant ma main sur son épaule comme si on était de vieux amis.

“Hey Andrew ! Alors, comment ça s'est passé avec la miss ?~ Elle est chaude ou pas la coquine ? Je t'avais bien dit que je te trouverais la douceur alliée à un corps parfait ! ”


Posant mon regard sur la femme dont le regard virer de façon diabolique vers la femme au collier que j’avais pointé comme étant la “coquine chaude”, je feintais la surprise.

“Oups.. Enfin... Je voulais dire, chaude au Yams! C’est une joueuse imbattable !”


Il y eue le regard terrifié du mari... Les pas claquant contre le parquet de la femme “cocu”... Et une gifle monumentale à cette pauvre demoiselle à clé qui n’avait rien demandé. J’avais souhaité, sans doute, une diversion mais je ne m’attendais pas à ce que la femme “cocu” soit si sanguine. Une claque ne lui suffisait pas, elle s’acharna contre elle en lui plaquant directement la tête contre la table de jeu. Sans doute n’aima-t-elle pas ça non plus car par la suite, ce fut elle qui se défendit. La bourrine contre la classe incarnée, la brutasse en mode boxeuse contre l’agile karatéka.

Les hommes et leurs égos... Ils leurs fallait jouer les héros hein, cherchant à les retenir loin l’une de l’autre dans une mêlée fouillis. C’était ma chance. Je profitais de ma souplesse et de mon agilité gagné par d’étrange corps à corps que te font faire parfois les clients et surtout du chaos pour finir derrière elle et à lui défaire le collier. A force de déshabiller les gens, étrangement, on finit par avoir un bon doigté quand même...

Côté salon VIP, plus de videur. Sans doute est-il allé donner main forte au chaos que j’avais fait. Pour ma part, je me glissais dans la pièce, refermant la porte derrière moi et pris quelques minutes pour me refaire à la luminosité. La clé serrait dans le poing, j’observais alors Dimitri de façon silencieuse. Savait-il au moins tout ce que je pouvais faire pour lui...
Sam 30 Juin - 17:25
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:


Dimitri le regarde se relever et défroisser un peu sa chemise, le regard complètement vide. Mais la phrase lui fait plisser les yeux alors qu'il le regarde quitter la pièce. Un soupir passe ses lèvres et il s'installe sur le canapé, fouillant dans la poche de son manteau pour en sortir la petite boite en velours qu'il gardait au fond de celle ci. L'ouvrant pour observer son contenu et la posant alors sur la table basse. Puis, il se resservit un verre et le vida en quelques gorgées. Fermant les yeux en s'appuyant contre le dossier, écoutant simplement le silence de cette pièce insonorisée. Ca faisait tellement de bien un peu de calme. Il avait l'impression de ne pas avoir prit de moment de repos depuis bien trop longtemps.

Le temps semblait s'écouler lentement et tant qu'il restait ici, il ne savait pas ce qu'il se passait dans le casino. De toute façon, il le saurait plus tard, grâce aux caméras de surveillance. S'il y avait du grabuge, les concernés seraient alors puni. Mais, il ferait en sorte que Destian ne soit pas touché. Après tout, lorsqu'on avait l'argent et le pouvoir, autant en user. Non ? Dimitri avait beau fait l'insensible, il protègerait tout de même le jeune homme s'il le pouvait. Peut être pas de la même façon qu'il le ferait pour Aldrin et peut être pas tout à fait comme un partenaire fixe, mais au moins comme un favoris dans sa vie. Bien sur, l'idée que le garçon veuille un jour le quitter pour lui préférer un clan adverse lui avait déjà traversé l'esprit et il se demandait parfois comment il réagirait dans ce cas là. Même si ce n'était pas d'actualité, le chef Sergeï trouvait cette idée assez insupportable. Et c'était sans doute la raison principale pour laquelle il ne laissait Destian rien savoir de ses activités exacte. Le laissant totalement dans le flou et ne le laissant jamais venir au QG. Il avait eut tout au plus, l'autorisation de rentrer dans son appartement quelques fois, mais jamais d'y dormir. Ne rentrant pas non plus dans son bureau, pièce déjà interdite à son frère alors d'autant plus à d'autres.

L'heure arrivait presque à son terme lorsque la porte s'ouvrit une nouvelle fois et il rouvrit les yeux pour voir Destian en face de lui. De son poing pendait une chaine et certainement dans le creux de sa main devait se trouver la clef convoitée. Un fin sourire étire alors les lèvres de Dimitri et il se lève pour approcher à pas lents. Ses mains venant prendre le visage du jeune homme en coupe pour l'embrasser avec une certaine tendresse. Sa langue passant sur la petite blessure faite un peu plus tôt et un de ses bras venant s'enrouler autour de sa taille.

-Merci Destian. Maintenant, si je t'offrais ton cadeau ?

Bien plus doucement qu'avant, il l'emmène vers le canapé et récupère la clef pour la glisser dans la poche de sa veste. Tournant ensuite la petite boite ouverte dans sa direction pour bien lui montrer le bijou couché sur le tissu doux. Un bracelet aux mailles fines mais solides avec quelques perles nacrées et au milieu, la pierre bleuté du collier qu'il avait récupéré la dernière fois. La marque de son favori. Il vint prendre le pied gauche de Destian et lui retira chaussure, puis chaussette. Relevant un peu le pantalon, il découvrit sa cheville pour venir y attacher le bijou frais et délicat. Se penchant alors vers lui afin de capturer ses lèvres dans un baiser.

-Tu es vraiment un bon garçon, je suis fier de toi.

Quelques mots doux, des compliments. Peut être une façon de se faire pardonner ? Ou encore un moyen de le manipuler comme il le voudrait. Dans tout les cas, il était prêt à lui offrir la soirée qu'il semblait avoir désiré depuis plus d'une semaine. Ce soir, il laisserait encore la marque de son corps sur le sien.
©️ PAN


_________________
Sam 30 Juin - 17:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
J’ai vu un fin sourire sur ses lèvres avant qu’il ne se lève pour s’approcher de moi. Moi, je ne souriais pas. Je me sentais comme... éteint ? Oui, cela devait être le mot.

Je sentis ses mains se glisser sur mon visage, ses lèvres se poser tendrement sur les miennes et je fermais les yeux pour profiter de cette tendresse. Mon corps – que je ne savais pas si crisper - se détendis alors que sa langue caressa ma blessure et que son bras m’enlaçait. Son “Merci” me fit étirer un léger sourire et ce ne fut que maintenant que je me rappelais qu’outre la soirée à ses côtés, il y avait aussi un cadeau en récompense.

Je le suis quand il me tire vers le canapé, me laissant guider tel une poupée de chiffon. La boite nouvellement apparut sur la table est alors tourné vers moi. J’hausse un sourcil, surpris, en reconnaissant la pierre mais sur un autre support. Est-ce que cela voulait dire... Que j’étais de nouveau son favori ?

Docilement, je le laisser me prendre le pieds, me déchausser, m’enlever ma chaussette et me glisser le bijou sur ma fine cheville. Le bijou frais m’arracha un frisson avant d’avoir de nouveau les lèvres kidnappées par Dimitri. Je posais mon regard sur lui au reste de ses mots, mon regard retrouvant son pétillement alors que mon sourire se fit plus joyeux. Il était fier de moi et j’étais son favori... Que pouvais-je rêver de plus ?

“Je ferais tout pour toi Dimitri. Tu es mon Maître.”


Je venais alors glisser mes lèvres dans son cou pour le parcourir de baiser tout en l’enlaçant, retrouvant mon naturel aguicheur. Je me permettais même de commencer à lui enlever sa veste en prenant bien soin de ne pas toucher à l’arme quotidienne caché dans le dos.

“Est-ce que... Je peux... avoir tes marques ce soir ? Comme avant... le collier ?”


Je le suppliais du regard comme un enfants devant ses jouets de noël, tout en caressant son torse sous sa chemise.
Dim 1 Juil - 22:33
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:

_________________
Dim 1 Juil - 22:55
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
Toutes les marques que je désire... Que ses sons sont superbes à mes oreilles. Comme ceux de l’or pour Picsou. Il me laissa le déshabiller, m’y aidant même avant de me parcourir de baiser et de déboutonner ma chemise rosée. Quand il me parle d’une récompense, d’un plaisir en plus, je ne me doute pas de quoi il parle. Je ne cherche même pas à le savoir en fait, savourant chaque geste et chaque baiser comme si c’était le dernier.

Je sentis mon pantalon s’envoler au loin, mon caleçon glisser sur mes jambes, ses lèvres descendre le long de mon ventre et sa langue parcourir la chaire de ma lance. J’ouvris grands les yeux de surprise avant de sentir la chaleur humide de ses lèvres avant de glousser... comme un idiot. Et de rougir comme un imbécile. Mais je n’y peux rien, Dimitri qui fait ce genre de chose, c’était comme découvrir un puit de pétrole... ou gagner des milliards à la machine à sous du casino. Ah que je l’aimais mon Dimitri. Enfin, ce n’est pas le mien hein, mais pour la soirée, si ! Puis en plus qu’est-ce qu’il était doué...

Je m’affalais comme une larve sur les coussins du canapé, glissant une main dans les cheveux de mon Maître en soupirant de plaisir à ses cours de langue. Je crois que j’aurais pu rester ainsi longtemps mais non... Mon Maitre était mon maitre et si, il est vrai, j’adorais cette attention à mon égard, c’est moi qui devait le satisfaire et non l’inverse. Rien ne me rendait plus heureux que de le voir ravi que je m’occupe de lui.

Alors au bout d’un moment, je me redressais et venais le repousser doucement.

“Je veux le faire aussi ! Enfin, tu fais ça très bien, mais je veux te le faire aussi !”


Je veillais à le pousser convenablement sur le canapé et venait alors m’occuper de le rendre dans le même état que moi. Je veillais d’abords à enlever toute barrière de tissus avant de m’attaquer littéralement à son corps, ou plutôt la partie située sous la ceinture. Je me concentrais pour lui donner du plaisir et ainsi enflammer le mien, jouant de ma langue comme il avait fait de la sienne, prenant une position féline pour que son regard autant que son touché soit satisfait.

Autrefois mon corps portait ses griffures, ses morsures et ses suçons, aujourd’hui seuls quelques bleus parcouraient mes bras et quelques griffures qui n’étaient pas les siennes s'étalaient dans mon dos. J’avais hâte qu’il remplace tout ça par ses marques à lui. J’avais hâte qu’on se rappelle, juste en m’observant, que j’étais à lui.

Au bout d’un moment, je relevais le regard dans le sien et doucement, mordillait de façon taquine le bout de sa lance. Mon regard lui disait tout. J’avais envie de lui, de sa dominance, de sa sauvagerie. Avec moi, il pouvait les laisser aller et il le savait bien. Mais si cela ne suffisait pas... J’osais frôle la limite, quittant le membre dressé pour me glisser sur lui et poser mes dents sur son épaule. Oh, je ne le mordrais pas, je ne le marquerais pas … Mais je voulais bien la fessé pour y avoir pensé ~
Lun 2 Juil - 11:00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:

_________________
Lun 2 Juil - 13:07
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
Ah, que je ne suis jamais déçu avec Dimitri. Sa réaction fut vive, rapide, poignante. Sa main attrapa vivement mes cheveux d’ange pour m’éloigner de lui. Ses doigts humides, pressée contre mon intimité, s’engouffraient alors sans demander de préavis alors que ses dents marquaient la peau de mon cou à sang.

Par soucis de ne pas le marquer, mes mains attrapèrent plutôt les coussins derrières lui et j’enfonçais mes ongles dedans alors que mon corps se cambrait et qu’un gémissement quittait mes lèvres. Si Dimitri semblait vouloir chasser, vu la lance bien droite qu’il avait, c’était aussi mon cas. J’étais ce genre de personne dont la douleur aiguisée le sens du plaisir et mon Maître l’utilisait bien. Tout comme ses doigts. Mon corps se dandinait sous son doigté, frissonnait sous ses attouchements, grésillait de plaisir. Il se cambra encore davantage quand ses ongles marquèrent ma colonne avant de venir emprisonner mon membre.

Je n’ai même pas la force de répondre à sa question, bien trop occupé à profiter, à apprécier. Alors j’hoche juste la tête avec un gémissement avant d’accepter son baiser langoureux et de lui rendre avec envie. Une envie râleuse quand je vois qu’il me fait languir....

Alors je lui mordille, doucement, impatient, avant de me soulever un peu, esquivant ainsi son doigté, et me ficher, tel une cible, juste au-dessus de son arme. Je le fixais du regard, envieux, le frôlant sans pour autant le laisser s’y glisser. J’ai envie, très très très envie... Mais il reste mon Maître, il décide. Rien ne m’empêche, par contre, de faire des propositions.

“On commence ainsi et on finit sur la table ? ~”
Lun 2 Juil - 13:36
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:

_________________
Lun 2 Juil - 14:21
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 33
Date d'inscription : 26/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 2
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso4
Comp. Dissident5

Comp. Perso: Maîtrise soin
Comp. Dissident: Vision
Ce n’est pas tant la table qu’est plaisante... Mais la façon dont on s’y tient ~ Dimitri me fit me lever avant de me retourner et de m’obliger à me pencher sur la table. Tout en serrant son membre contre moi, il attrapa un chocolat qu’il glissa contre mes lèvres. Je jouai de ma langue sur la friandise, frissonnant à ses baisers et morsure sur mon épaule avant de me cambrer d’un coup en le sentant enfin tirer. J’en rattrapais de justesse entre mes lèvres le chocolat que je ne souhaitais pas gâcher et l’avalais sans vraiment prendre le temps de le mâcher. Son souffle chaud et ses paroles tentatrices à mon oreille me fit me resserrer encore davantage contre lui et alors qu’il déposait un nouveau baiser sur ma nuque, je lui répondais d’un murmure :

“Oui...”


Sa main chocolatée glissa jusqu’à mon cou, serrant légèrement comme un symbole de possession alors que son bassin s’écartait doucement pour ne revenir que plus brutalement, comme l‘on recharge un fusil à pompe. Son autre main, serrée sur ma hanche, plantait ses doigts dans ma chair fine alors que les miens s’étaient encrés à la table qui grinçait sous nos actions. Bien que je ne sache pas si la pièce était insonorisée ou pas, je ne retenais ni mais gémissement, ni mes cris. Seuls ceux qui ont honte se cache et je n’avais nullement honte d’appartenir ainsi à Dimitri Sergeï.

Bien que je sois un “habitué” vu mon travail, cela n’empêche en rien certains désagréments. Surtout quand la personne est bien dotée comme mon Maître alors que la plupart de mes clients ont plutôt un manque de ce côté-là. L’humidité des doigts de Dimitri et mon impatience n’avait pas suffi à éviter le sang de perler sous cette fougue enivrante. Si je savais qu’une fois tout ça fini, l’endorphine serait partie et la douleur beaucoup plus présente, je ne demandais pour le moment que plus encore, levant davantage les fesses afin de l’accueillir. Mon plaisir était d’ailleurs plus que visible, que ce soit sur mon visage, au son de ma voix, mon membre aussi dur que le sien ou encore aux verres qui se brisèrent au sol sans que cela ne me dérange.
Lun 2 Juil - 16:59
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 71
Date d'inscription : 13/05/2018

Compétences
En Action:
En ActionNiveau
Force 4
Endurance4
Charisme5
Comp. Perso5
Comp. Dissident//

Comp. Perso: Intimidation
Comp. Dissident:

_________________
Lun 2 Juil - 17:36
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Golden Casino-
Sauter vers: